Colocation et chambre à louer communauté Gay et Lesbienne à Paris

Parmi les villes les plus gay friendly de France, Bordeaux se classe à la 9e place. Pour les LGBT qui souhaitent vivre dans cette belle cité, Colocation 40+ explique les différentes raisons de s’y installer en colocation entre gay et lesbienne.

La ville regroupe plusieurs associations

-          Le Girofard

Il s’agit d’un collectif mis en place il y a de cela dix ans par les différentes associations LGBT d’Aquitaine. Actuellement, grâce à l’aide des collectivités locales, le Girofard dispose de ses propres locaux suite au besoin d’avoir un lieu qui soit à l’image de ce centre. En effet, la communauté LGBT de la région y trouve un point d’échanges, d’accueil pour les exclus et un coin de solidarité. D’ailleurs, afin de renforcer sa présence, des soutiens permanents sur le plan juridique, sanitaire et psychologique y sont établis par les associations membres. Ceux qui recherchent une colocation gay ou lesbienne peuvent s’y référer pour s’intégrer dans Bordeaux qui, en ce moment, ne propose pas encore de quartier gay comme Paris.

-          Le WakeUp

Pour les étudiants et jeunes adultes recherchant une colocation à Paris et chambre à louer chez habitant, cette association regroupe les LGBT entre 18 à 30 ans de la ville. Il s’agit d’une plateforme où il est possible de se retrouver entre personnes ayant les mêmes affinités. En outre, elle constitue également un lieu de partage qui peut solutionner les problèmes d’intégration et de recherche de logement entre gay et lesbienne.

-          LGP Bordeaux

Existant depuis 1996, cette association lutte pour le respect des droits des LGBT. Elle est l’initiatrice et l’organisatrice de la marche des fiertés. Pas moins de 3 000 personnes s’y donnent rendez-vous pour affirmer leur liberté tout en organisant des expositions et des défilés anti discrimination. En effet, la recherche d’un logement bordelais pour colocataires gays est souvent soumise à quelques contraintes qui nécessitent le soutien d’une association pour pallier la marginalisation. Pour ceux qui sont déjà installés, ce genre de collaboration évite les phénomènes de ghettoïsation des lesbiennes et gays de Bordeaux.

Les lieux de détente et d’amusement ne manquent pas

-          Le Coco Loko

Depuis son ouverture en 2015, ce bar gay a su se faire une place à Bordeaux. Il est composé d’un staff sympathique qui anime une ambiance festive autour d’une soirée à thème. Le Coco Loko est un lieu de prédilection et propice à des rencontres et, pourquoi pas, un projet de colocation gay.

-          Le LS Café

Les lesbiennes trouveront sûrement leur bonheur dans ce bar dit « féminin » qui accueille uniquement les femmes. Avec son ambiance tamisée et ses mobiliers douillets, cet espace de rencontre permet d'expérimenter ou de développer une nouvelle relation avec une coloc lesbienne.

-          Le Havana Café

 

Ce bar, auparavant appelé Kitsch Bar, se situe non loin de la place de la Victoire. Le Havana Café est un lieu d’échange entre deux personnes partageant les mêmes affinités. L’ambiance est plutôt latine, rappelant la ville de Cuba. Mojito, tapas, musiques sud-américaines…rien de mieux pour la recherche d’un coloc gay